Europar.550_00028   ⇦   Europar.550_00029   ⇨   Europar.550_00030

Or, il apparaît aujourd'hui évident que si l'on ouvre, Madame la Présidente, le débat que vous nous demandez d'ouvrir, et que la Conférence des présidents nous demande d'ouvrir, sur le fondement de l'article 50, alors on ouvre une brèche redoutable dans le principe de la liberté, de la souveraineté des États, de la constitution libre des gouvernements qui sont issus d'élections démocratiques, alors demain une autre majorité dans ce Parlement pourra s'arroger une immixtion dans la constitution d'un gouvernement résultant cependant d'élections libres, régulières, paisibles et démocratiques à l'intérieur d'un État membre.