emea-fr-dev_00361   ⇦   emea-fr-dev_00362   ⇨   emea-fr-dev_00363

La bivalirudine étant destinée à une administration de courte durée, on ne dispose d'aucune donnée concernant son potentiel carcinogène à long terme.