emea-fr-test_00054   ⇦   emea-fr-test_00055   ⇨   emea-fr-test_00056

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a estimé que les bénéfices d'Aclasta sont supérieurs aux risques qu'il comporte dans le traitement de l'ostéoporose chez la femme post-ménopausique et chez les hommes, présentant un risque accru de fracture, y compris chez les patients s'étant récemment fracturé la hanche à la suite d'un faible traumatisme, ainsi que dans le traitement de la maladie osseuse de Paget.