frwiki_50.1000_00301   ⇦   frwiki_50.1000_00302   ⇨   frwiki_50.1000_00303

Mal payé, méprisé de ses employeurs et à court d'argent, Bidegain prend soudain conscience de la bombe politique qu'il possède entre les mains en cette période d'effervescence extrême due à la rupture des relations diplomatiques de la France avec le Saint-Siège suite aux malheureuses affaires des évêques Geay et Le Nordez, et il vend, connaissant paradoxalement, en tant que franc-maçon, la totale inexistence de la fameuse "vengeance maçonnique contre les parjures" chère aux lecteurs de Léo Taxil et aux conspirationnistes, les dites fiches au journal conservateur d'opposition Le Figaro.